Avec la légalisation à venir de la culture du cannabis dans les propriétés, on s’attend à voir une augmentation du nombre de propriétés où les évaluateurs rencontreront des plants de cannabis. L’une des principales préoccupations de l’Association est la sécurité de ses membres, et tous sont prévenus d’être prêts à prendre les mesures nécessaires pour assurer votre sécurité, ainsi que celle de tout employé ou sous-traitant. Il est recommandé, comme précédemment, de porter un équipement de protection individuelle approprié et de vous assurer que vous n’êtes pas exposé à des matières ou des situations dangereuses.

Nous ne pensons pas qu’il soit approprié pour nos membres de prendre des décisions ou de faire des déclarations quant à la légalité des plantes, mais il est approprié et attendu que les membres indiquent dans leurs rapports si des plants de marijuana sont présents dans la propriété. Les photos doivent être incluses dans vos rapports et être d’une bonne qualité, de façon à ce que le client puisse déterminer le nombre de plantes présentes. Il est également prévu que l’évaluateur formulera des commentaires et inclura des photos appropriées quant aux preuves de modifications structurelles, de dommages causés par l’humidité, des systèmes d’irrigation, la ventilation, etc.

Il est important pour les évaluateurs de se référer aux Termes de Référence de vos clients, notamment en cas d’autorisation ou de refus d’autorisation de prendre des photos, etc. Si un occupant refuse la permission de prendre des photos des plantes ou des preuves d’influences négatives, soyez conscient de votre responsabilité de suivre les Termes de Référence, et plus important encore, les exigences de l’USPAP afin de rassembler des informations appropriées sur la propriété sujet de façon à produire des résultats crédibles.

À la suite de discussions avec certains prêteurs nationaux, AMC et d’autres intervenants de l’industrie, le conseil d’administration a rédigé une hypothèse extraordinaire pouvant être utilisée dans vos rapports d’évaluation, le cas échéant, lorsqu’une propriété en question contient des plants de marijuana. La déclaration doit être modifiée au besoin pour s’adapter à toute situation ou propriété spécifique.